Le mariage au Japon avec un ressortissant japonais ou étranger

Le mariage au Japon avec un ressortissant japonais ou étranger

Seules les autorités locales japonaises sont compétentes pour un mariage impliquant un citoyen japonais ou étranger. Le conjoint doit avoir au moins 18 ans et sa partenaire doit être âgée d’au moins 16 ans. Une personne âgée de moins de 20 ans ne peut pas se marier au Japon sans l’autorisation de ses parents ou de son tuteur. Les femmes divorcées ne peuvent pas se marier dans les six mois suivant leur divorce.

Vous devez être légalement autorisé, par les autorités françaises, à vous marier. Vous êtes tenus de préparer une déclaration sous serment de votre capacité à mariage auprès du poste consulaire de Tokyo ou Kyoto. Les documents à fournir sont indiquées sous la rubrique « Liens utiles » ci-dessous.

Une fois ces formalités remplies, le poste consulaire procédera à la publication des bans dans ses locaux. Ceux-ci seront affichés pendant 10 jours. Le certificat de non-opposition sera émis par la suite par la mairie et l’ambassade vous remettra votre certificat de capacité à mariage. Le délai de délivrance du certificat peut varier entre deux semaines pour les résidents du Japon à un mois et demi pour ceux qui n’y résident pas. Vous pourriez être convoqué pour une audition suite à votre requête.

Pour le mariage civil au Japon, vous vous adressez à la mairie la plus proche de votre lieu de résidence et remplissez un formulaire de déclaration de mariage, connu comme le « konin-todoke », en produisant :
– vos pièces d’identité ainsi que celles de votre conjoint.
– une preuve de résidence.
– votre certificat de capacité à mariage.

Par la suite, vous devrez effectuer une demande de transcription de votre acte de mariage. Seul le poste consulaire de Tokyo est compétent pour faire les transcriptions d’état civil.

 

Liens utiles :
Ambassade de France au Japon:
www.ambafrance-jp.org/Mariage-devant-les-autorites

SHARE